12 – François et Dominique de Rochefort

Ils sont tous les deux fils de Charles Joseph de Rochefort et de Renée de Messemé.

Pourquoi les avoir positionnés ici ?  Parce que leur histoire est significative de la décrépitude de cette branche.

François de Rochefort.

Il est baptisé le 25/02/1677. Nous ne savons pas où car les registres sont muets aussi bien à Cheillé qu’à Luçay. Il est seigneur de Luçay et de Boismortier. Ce dernier fief, situé au nord de Luçay et au sud de Nouans les Fontaines (37) ne comprend que des fermes ou masures, et une forêt assez importante. Une de ces fermes nous paraît avoir reçu une présence aristocratique car l’on y trouve un reste de pièce d’eau devant le bâtiment principal. Dans de nombreux actes on trouve François sous le titre de Comte de Rochefort et de Luçay ( ?).

Il servit pendant une période courte au régiment du Bordage cavalerie.

Il épouse à Dun le Poelier (36) le 18 aout 1704 Louise de BEAUVAU, dame de Boizé (Courcoué 37) (née en 1681 – dcd le 14/07/1753 à Paris agée de 72 ans) fille unique de Jacques Louis, seigneur de la Brosse, Courcoué, Lormet et Théniou et de Madeleine MONNOD de MANAY. Madeleine est de la famille des échevins et industriels de Nevers les MONNOD.

En 1708 une sentence les sépara de biens. François entreprend un procès pour contester la séparation qui fut confirmée par le Parlement de Paris.

La vente de Luçay et Boismortier eut lieu le 26 mars 1720. La Seigneurie de Luçay fût achetée, 300 000 £ plus 20 000 £ de pot de vin plus 10 000 £ de rente viagère, par Antoine (de) CHAUMONT de la MILLIERE, marquis de la Galaizieres, secrétaire du roi et son épouse Catherine BARRÉ. Boismortier est acheté par Antoine (de) CHAUMONT qui revendit Luçay et dépendances le 25/3/1766 à LEGENDRE de VILLEMORIEN.

François mena une vie de débauche et de prodigalité. On raconte que ses enfants vivaient au chateau de Luçay dans le dénument le plus complet. Qui sont-ils ?

François Louis de Rochefort :

Né à Luçay le 27 mai 1705. En 1712 il aurait été lieutenant dans le régiment de RAZILLY. Il se fait appeler le Marquis de Rochefort mais nous n’avons aucun document apportant la preuve de ce titre, sauf les archives de l’Ordre de Saint Lazare où il est identifié comme tel le 16 juillet 1718. En 1723 on le trouve capitaine dans la compagnie des Dragons de la Reine. Il rédige son testament le 19 eptembre 1756 (AN – Y 4913 B) déposé chez Jourdain notaire à Paris, étude LXXV le 22/12/1767. Le testament est insinué à Paris le 21 mars 1768. Nous ne lui connaissons aucune alliance, ni descendants. Il aurait vécu à Romorantin (41).

Marie Renée Suzanne de Rochefort :

Née à Luçay le 24 juin 1706. Décédée célibataire. Elle se retirera au couvent des Filles du Précieux Sang, rue de Vaugirard à Paris 6ème.

Marie Bertrande de Rochefort  :

Née à Luçay le 31 mars 1708. Mariée en octobre 1743 avec Gabriel de GASCOING, écuyer, comte de Ver (50), Baron du Grand et Petit Valencey (50). Baptisé le 23/04/1697 à Ver. Voir la généalogie. C’est le 3ème mariage de Gabriel qui avait 46 ans.

Jeanne Françoise de Rochefort:

Née à Luçay en octobre 1709, morte au berceau à 7 mois.

Dominique de Rochefort.

Dominique est le fils de Charles Joseph de Rochefort et de Renée (alias Nérée) de Méssemé il est aussi appelé « le chevalier de Rochefort ». Il est , en principe, seigneur de la Cour au Berruyer (à Cheillé 37) et de l’Allemandière. Mais les actes ne sont pas d’une grande clarté à ce sujet. A la suite de transactions entre les deux Dominique , l’oncle et le neveu ayant le même prénom (voir l’arbre généalogique), ces derniers se mettent d’accord sur un partage : l’oncle garde l’Allemandière et le neveu la Cour au Berruyer.

L'Allemandière

Ce personnage eut également une vie très agitée. On trouvera en annexe sa descendance.

Ce contenu a été publié dans 12 - François et Dominique de Rochefort. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *