14- PIERRE DE ROCHEFORT.

Branche des seigneurs de l’Allemandière puis  de Coulanges

Pierre de Rochefort est issu du couple Dominique de Rochefort et Jeanne du Fresne, donc du deuxième lit. Il est le demi-frère de Jean de Rochefort, issu du premier lit de Dominique de Rochefort.

Il nait en janvier 1700 à Luçay le Mâle. Il est indiqué dans la plupart des généalogies comme exempt des gardes du corps du Roi, mais nous n’en avons pas la preuve formelle.

De par sa position dans la fratrie, notre Pierre ne dispose pas de fiefs ou bien ceux-ci sont en partage avec des cousins ou ses frères et sœurs.

L’analyse des « foi et hommage » de Coulanges donne une idée des aller-retour compliqués de cette seigneurie :

Hommage1 pour la moitié de Coulanges par François de Rochefort (fils de Charles Joseph) le 29 août 1698 ; hommage de l’autre moitié par Etienne Néré de Rochefort (fils de Charles François Edme) le 5 novembre 1713 ; hommage de la totalité le 19 mai 1732 par Jean et Pierre de Rochefort (tous les deux fils de Dominique, décédé).

La pénurie de fonds est toujours un problème pour nos Rochefort. Ainsi nous voyons la constitution, par Pierre, d’une rente de 100 livres au profit de Marie Lemaistre, puis une autre de 150 livres au profit de Jean Rossignol1.

Mais il va se produire un événement qui va permettre à Pierre de s’établir définitivement comme seigneur de Coulanges.

Au décès d’Etienne Néré, par acte des 26 novembre et 3 décembre 1727, chez Ruellé, notaire à Vierzon, Dominique de Rochefort renonce à la succession de son neveu. Charles Joseph étant décédé en 1686, ce dernier n’est plus partie prenante.

acte de fiançailles Rochefort/Maudhuit

Un contrat de mariage2  est établi le 5 Mai 1729 entre Marie Angélique MAUDUIT, veuve de Etienne Néré de Rochefort, fille de François et de Marie Angélique AGARD, et Pierre de Rochefort chez Simon notaire à Vierzon. Les futurs sont séparés de biens. 

ARMES DE LA FAMILLE AGARD
Armes de la famille MAUDHUIT (seigneur du Courbat)

Jean de Rochefort, seigneur de l’Allemandière et sa demi-sœur Françoise Bonne acceptent « par acomodement de famille » d’abandonner « maintenant et à toujours » tous leurs droits sur Coulanges. Pierre abandonne tous ses droits sur l’Allemandière au profit de Jean et Françoise Bonne.

Pierre de Rochefort épouse, par le contrat cité ci-dessus, la veuve de son cousin germain Etienne Néré. Le curé de Lury sur Arnon dont dépend la seigneurie de Coulanges, Leclerc, demande à plusieurs reprises une dispense papale comme c’est l’usage en pareille situation. La dispense va mettre plusieurs jours à parvenir à Leclerc qui fera le mariage avec beaucoup de mauvaise volonté. 

acte de mariage Angélique Mauduit / Pierre de Rochefort.

Pierre décèdera le 22 juillet 1744 à Lury sur Arnon au château de Coulanges.

Le couple Pierre de Rochefort et Marie Angélique Mauduit aura un fils unique : 

Gabriel Jean Dominique de Rochefort, né le 1 novembre 1732 à Brinay (18). Il y a tout lieu de penser que Marie Angélique fut prise dans les douleurs de l’enfantement en « rendant visite » aux LALOÉ, seigneurs du lieu de Brinay et alliés de la famille Rochefort (voir les enfants de François de Rochefort).

La famille Mauduit

Cette famille, dont on ne connaît pas parfaitement l’origine, a exercé de nombreuses charges de petits officiers royaux en Berry et principalement dans la région d’Argenton sur Creuse. Les parents de Marie Angélique étaient François Mauduit (alias Maudhuy), Ecuyer, seigneur du Courbat (Argenton sur Creuse-Le Pechereau 36), président du grenier à sel d’Issoudun et Marie Angélique AGARD. Ces Agard furent seigneurs des Tureaux (Lury sur Arnon 18).

  1. Archives du Cher – C 839 [] []
  2. Archives du Cher – E 11392 []
Ce contenu a été publié dans 14- Pierre de Rochefort. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *