3- Jean l de Rochefort.

Arbre généalogique de Jean de Rochefort

Jean, premier du nom, se mariera avec Marguerite de Vautravers1. Ce personnage est identifié comme fils de Guyot dit Raiselin et de Régnarde de Darbonnay par J. Theurot2. Mathieu de Vautravers serait le père de Marguerite.

Jean sera impliqué dans des violences envers le prévôt Pierre Valenchot en 13953.

On devine ici que les Rochefort peuvent être des gens violents. Cette tendance sera confirmée dans les générations futures où plusieurs des membres seront incriminés dans des violences.

Nous avons, grace à Monsieur Theurot, identifié 4 enfants de Jean et de Marguerite :

– Jacques de Rochefort, écuyer, qui suit.

– Guiot, écuyer, qui épousera Claude de Labergement dont nous ne savons rien. Il semblerait que le Fief de Labergement-les-Auxonne et autres que nous verront plus avant, entre les mains de Jacques de Rochefort, puisse provenir de ce mariage par donation ou succession.

– Jean, écuyer, qui suivra.

– Guillemette qui épousera Jean GELIN, écuyer, dont nous ne savons rien. Les Gélin était de Poligny (armes avec un chevron ?).

La Maison de Vautravers

Chateau de Domblans (actuel)
Château Vautravers à Verges (Jura)

La maison de Vautravers est de très ancienne notoriété. Certains auteurs la font descendre des GRANDSON, les armes des Vautravers étant très similaires. C’est donc en Suisse (Val de Travers, entre Neuchatel et Morteau) que se trouve l’origine de cette famille. Au commencement du 12è siècle une branche se fixa dans le Comté de Bourgogne. Ainsi en 1193, Guy de Vautravers assistait au traité d’Otton premier avec Etienne de Bourgogne concernant les villages de Choye et Ferrieres (70). En 1476 Jean de Vautravers fils de Claude, seigneur de Domblans, reçu Charles le Téméraire dont il était le maître d’hotel et l’escorta jusqu’à Poligny (39). On a vu précédemment que les Vautravers avaient aussi un fief à Rochefort. De nombreux établissements religieux ont eu un ou une Vautravers comme abbé ou prieur, ainsi Guillaume fût abbé de l’Abbaye de Mont Sainte Marie (25) entre 1555 et 1584.

La maison de Vautravers a formé des alliances dans toutes les familles comtoises nobles.

Armes : D’azur à trois pals d’or.

Écu de la maison de Vautravers

  1. note 47-Société d’émulation du Jura 2011 de J. Theurot []
  2. Société d’émulation du Jura 2011 []
  3. J. Theurot – Société d’émulation du Jura 2011 []
Ce contenu a été publié dans 3- Jean de Rochefort. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *